L’amour est vide d’ego, L’ego est vide d’amour.

Inconnu

D’après le dictionnaire, l’égo est le sujet, le “je” pensant, la conscience de soi. L’égo est tout simplement ce “moi”, cette être qui pense être. Le “je” qui possède, qui parle avec fierté, celui qui a constamment besoin de montrer qu’il est là, qu’il existe.

L’égo se nourrit de fierté, d’orgueil, de compétitivité, d’individualisme, d’ambition.

L’égo cherche l’attention sans fin et aime se mettre en avant. Il est là pour démontrer que “je” existe et a droit à sa place. L’égo, pour survivre, doit absolument avoir tout le temps raison.

 

LE PROBLÈME DE L’EGO

Le problème avec l’égo, c’est que nous humains pensons être ce que nous sommes et n’avons absolument pas conscience de sa présence.

Enfermés dans une bulle d’autosatisfaction, nous voyons les autres comme des ennemis au lieu de voir en eux nos propres qualités et nos propres défauts.

Notre égo nous poussent vers la différentiation au lieu de l’unification.

Constamment à la recherche d’identification, nous prenons la violence comme carburant et renforçons chaque jour cet être qui dans l’absolue n’existe pas. Mais alors me direz-vous, pourquoi l’égo est il là ?

 

UTILITÉ DE L’EGO

La survie

L’égo nous est utile pour une et simple bonne raison: notre survie primaire.

Vivre dans une dévotion et oubli de soi complet est en effet “dangereux”. Le corps et l’esprit ont constamment besoin de se ressourcer, telle l’eau de la mer qui retourne dans les glaciers. L’égo est donc ce processus d’évaporation. En avoir aucun est inhumain,  le combattre ne fait que le développer, et le favoriser n’a pas de sens. Mais alors, quelle est donc la solution ?

Peut être est ce tout simplement de l’ignorer. Le processus égocentrique est naturel, et la meilleure façon de s’en débarrasser est de ne plus y penser. Mais comment ?

 

 TRANSCENDER L’ÉGO

Lorsque vous n’aimez pas quelque chose, que faites vous ?

Vous regardez ailleurs ! La clef contre l’égo est donc de penser à autre chose, et pour un maximum de résultats,  à son inverse. Ce qui, dans le cas de l’égo, nous amène à nous concentrer sur l’amour et la compassion.

Ce message, que les religions ont du mal à transmettre, est le suivant: aimes ton prochain autant que tu t’aimes toi même. Cet amour inconditionnel envers les autres, c’est se voir dans l’humanité et avoir la conscience absolue d’un seul “JE”. Cette attitude permet à l’homme de se libérer et de comprendre qui il est et comment atteindre un état de satisfaction supérieur.

L’éducation individualiste occidentale a amené l’humanité dans une isolation totale et dans une lutte des égos sans limites. La sagesse, la maturité, sont souvent significatives de “plus de tolérance”. Ce qui, pourrait être traduit par “acception”, “détachement”, “ouverture d’esprit”, en d’autres termes, regarder depuis une autre perspective et se mettre à la place de ses semblables. Mais, cela est tellement difficile que c’est bien souvent l’inverse qui se produit.

Le cercle vicieux de l’égo est tout d’abord de ne pas pouvoir accepter que “je” n’est pas, et donc, que lui l’égo n’existe pas. La fierté revenant au galop à chaque attaque, l’identification égocentrique se renforce de plus en plus, parfois même au point d’être dénuée de toute logique.

 

Être égoiste pour se libérer de l’égo

Concrètement, la voie est de prendre des décisions égoïstes seulement dans l’objectif de diminuer son égo et d’être plus libre dans le don de soi.

Albert Einstein (entre autre), a défini la vie et l’univers comme un scénario d’actions et réactions. La beauté d’une compassion sincère est donc de nous apporter une dynamique sociale où ce sont les autres qui s’occupent de nous et nous permettent d’avancer.

Il n y a en effet rien de mieux qu’un point de vue externe pour progresser.

La méditation comme outil 

La méditation mène sur cette voie, celle où la critique est acceptée, constructive et où l’on devient qui l’on est vraiment, à l’abri de tout orgueil.

Dans l’abandon, dans la pleine conscience, “je” est.

En se souvenant d’être, le mental s’apaise et nous nous accordons avec l’univers, donc avec nos semblables. Un monde sans Ego est un monde en paix et en parfaite harmonie. 

JE SOUHAITE ADOPTER UNE HYGIÈNE DE VIE SAINE

Pourquoi pas grâce à une formation de Yoga ?