Anatomie et physiologie

Un organe endocrinien

Le pancréas est un organe renfermant du tissu endocrinien faisant partie du système digestif. Il se situe de manière horizontale derrière l’estomac, et devant les lombaires (la première et la seconde). Il est attaché au duodénum et à la rate. C’est le deuxième organe le plus volumineux de l’organisme.

Rôle mixte

Il joue un rôle mixte : il déverse d’une part des hormones dans la circulation sanguine et par ailleurs sécrète d’autres substances non hormonales. Son tissu contient à la fois des glandes endocrines (sécrétion d’hormones) et exocrines (sécrétion d’enzymes dans le duodénum, qui participent à la digestion).

La partie endocrine du pancréas consiste principalement en la sécrétion d’insuline et de glucagon. Ces deux hormones sont complémentaires et participent à la régulation de la glycémie (la concentration du glucose dans le sang).

Influence de l’insuline et du glucagon

L’insuline est une hormone hypoglycémiante permettant une diminution du taux de glucose dans le sang (augmentation de l’absorption du glucose par les cellules) tandis que le glucagon est une hormone hyperglycémiante permettant une augmentation du taux de glucose dans le sang (libération du glucose dans le sang). Si la sécrétion d’insuline est trop faible, le taux de glucose augmente : c’est ce qui se passe dans le diabète.

Pancréas et santé

En plus du diabète, des troubles dans l’activité du pancréas peuvent causer les problèmes suivants : ballonnements, aliments non digérés dans les selles, maigreur, perte de tissu musculaire, taches sur la peau, hypoglycémie, reflux acides, gastrite, entérite, nausées, diabète.

Le pancréas est un organe vital

Il peut être endommagé ou détruit par l’acidité et les substances chimiques nuisibles. Aujourd’hui, « on » s’interroge beaucoup sur les conséquences d’une éventuelle rupture de l’équilibre du système endocrinien par différents contaminants de l’environnement.

Glandes (dont le pancréas) et yoga

De nombreux enseignants et manuels de yoga établissent des corrélations entre les éléments du corps énergétique (chakras, nadis, etc.) et les structures anatomiques ou physiologiques telles que décrites dans la pensée occidentale.

Le pranayama, les mantras, la méditation et les asanas ont des effets bénéfiques sur le fonctionnement des glandes (actions stimulantes, harmonisantes et équilibrantes).

Certains asanas bénéfiques pour le pancréas incluent : gomukhasana (tête de vache), paschimottanasana (flexion avant), halasana (charrue), artdha matsyendrasana (torsion de la colonne vertébrale), mayurasana (paon), padma bakasana (grue en lotus). 

 

Sarah.

Formation Yoga 2019

Sources

« The detox miracle sourcebook », Robert Morse
http://ekongkar.yoga/?page_id=709

leo pulvinar libero elit. ut Aliquam porta. id, facilisis