De manière générale, une émotion peut être de trois types: positive, négative ou neutre. Choisissons de ne développer que des émotions positives

BOUDDHA

PHYSIOLOGIE DU STRESS

Symptômes du stress et impact sur le corps

Lors d’un état de stress, le corps humain produit différentes toxines et mobilise toutes les ressources internes.

Penser devient alors difficile et la personnalité très volatile. Les symptômes du stress sur la physiologie sont très clairs: accélération du rythme cardiaque, sueurs, nausées, vomissements, nervosité.

Présence du stress au quotidien

Comment se fait il que nous occidentaux soyons moins à apte à gérer le stress que les peuples vivant dans la pauvreté ?

Confort, éducation, infrastructure, support, nous avons tout. Le stress est partout, à la maison, au travail et même dans les loisirs. Nous ne pouvons plus aller nul part sans le subir et même parfois le fait que certains ne se stressent pas nous stresse énormément !

Selon le Dr Herbet Benson, du Mind/Body Medical Institute de l’université Harvard, environ 80 % des consultations médicales seraient liées au stress, d’une manière ou d’une autre. De même que 60 % à 80 % des accidents de travail, selon l’American Institute of Stress.

 

QU’EST-CE QUE LE STRESS ?

Fuir ou combattre

Le stress est une réaction de l’organisme autant psychologique que physiologique face à une situation demandant de choisir et de s’adapter.

En fait les mécanismes du cerveau sont très clairs et, en cas d’alerte, proposent deux choix bien distincts: fuir ou combattre.

Dans ces deux cas nous humains sommes relativement relaxés et à l’aise. Par contre, la situation de “stress” intervient lorsque le processus est bloqué et qu’aucune décision n’est prise. Nous subissons alors un conflit interne où notre esprit saute de la fuite au combat et du combat à la fuite sans savoir quoi faire. Par exemple, dans le milieu du travail, nous retrouvons ce scénario lorsque nous devons exécuter plusieurs tâches en même temps et ou plus dans le même le même laps de temps.

Mais attention, le stress n’est pas la surcharge de travail mais NOTRE ATTITUDE face aux problèmes.

Dans cet exemple, le stress réel est de ne pas choisir entre ” OK, je fonce et je fais le maximum” et ” NON je ne veux pas”. Nous restons entre deux et subissons. Lors de la perte d’un proche ou une rupture, le stress vient de ne pas “accepter” le changement. Nous ruminons et ruminons sur un passé au lieu  d’avancer et de se projeter dans le futur. Mais le stress peut être aussi chronique, lors de l’éducation des enfants par exemple, l’harcèlement d’un supérieur, une situation précaire ou une anxiété maladive. Pourtant, au final, la solution reste la même: CHOISIR et CHANGER !

Symptômes psychologique du stress

Psychologiquement, le stress engendre une fatigue amenant à une mauvaise organisation et donc à des mauvaises prises de décision, situation apportant toujours plus de stress. Le stress continuel génère une boucle sans fin d’épuisement moral et physique. Insomies, difficultés à s’endormir, le sommeil est le premier à subir les effets du stress.

Développement du Stress: les trois stades

  • La réaction d’alarme où le corps se prépare à réagir. Les battements du coeur s’accélère afin d’apporter plus de sang et d’oxygène aux muscles, la respiration devient courte et rapide, tandis que l’organisme “mobilise ses ressources”, le sucre et les graisses.
  • La phase de résistance survient au moment où l’organisme “s’adapte à l’agression”. Les réflexes sont rapides, les capacités physiques et intellectuelles en éveil maximal.
  • La phase d’épuisement (“burn-out”) survient quand le stress persiste, ou est trop important pour l’individu. Le corps ne peut plus alors assumer cette mobilisation de ressources. C’est à ce stade que les effets pathologiques du stress risquent de survenir.

Si les situations de stress sont mal vécues, trop répétées… des symptômes et des troubles surviennent. Les effets néfastes du stress sont multiples. Ils comprennent des troubles “légers” qui nous font dire que nous ne sommes pas bien: mal d’être, fatigue, troubles du sommeil, nervosité et même des perturbations de la libido.

Mais, les conséquences peuvent être encore plus importantes et atteindre les organes:

  • Les intestins : constipation, ballonnement, diarrhée, maux de ventre, le bas ventre est souvent le lieu là où le stress vient se loger.
  • Le coeur : le stress est considéré comme un facteur pouvant intervenir dans les infarctus du myocarde et l’hypertension artérielle. Les palpitations, par exemple, pourraient être en partie liées au stress.
  • La peau : plusieurs maladies sont plus ou moins aggravées par le stress. C’est le cas de la dermite séborrhéique, du psoriasis ou de l’eczéma.

 

RÉAGIR DÈS LES PREMIERS SYMPTÔMES

Le stress se soigne très facilement à travers la relaxation et un état de lâcher-prise.

Des séances d’hypnose, le yoga et la méditation permettent, même à petite dose, de mieux gérer son stress et voire de l’éliminer.

Bien entendu, un changement de routine de vie est souvent nécessaire afin d’accéder à un réel bien-être et meilleure santé.

JE SOUHAITE ADOPTER UNE HYGIÈNE DE VIE SAINE

Pourquoi pas grâce à une formation de Yoga ?