Pratiqué quotidiennement, même quelques minutes, le Yoga en fin de journée aide à dissiper les tensions physiques et psychiques accumulées. Il est une source d’apaisement et permet une détente mentale, un relâchement musculaire et nerveux, un lâcher-prise total. 

Sous l’effet du stress, le corps se met sous tension et le yoga facilite la libération des blocages, particulièrement au niveau du plexus solaire, du dos et des organes digestifs. Le Yoga Nidra (ou yoga du sommeil en Sanskrit) est particulièrement adapté en cas d’anxiété, d’angoisses, de stress négatif ou de troubles émotionnels.

Au cours de la pratique, il s’agit d’atteindre un état de détente profond, de libérer toutes tensions de l’esprit et du corps et ainsi d’améliorer la qualité du sommeil. Tout le monde peut pratiquer le Yoga nidra, cela ne demande aucune exigence physique.

Postures de Yoga pour le sommeil

  • Balâsana, posture de l’enfant: en position à genoux, assis sur les talons, écartez les genoux afin qu’ils soient dans le prolongement des hanches. Penchez-vous ensuite en avant jusqu’à poser le front sur le sol et la poitrine sur les genoux. Étirez les bras au dessus de la tête, paumes au sol. Puis ensuite ramenez les le long du corps, vers l’arrière. Respirez lentement et profondément durant toute la posture.
  • Tadâsana, posture de la montagne: les pieds parallèles au sol, étirez votre colonne vertébrale pour vous grandir le plus possible, jusqu’au sommet du crâne. Puis, sur une inspiration, joignez les mains devant la poitrine, en prière (Namaste) et levez les bras vers le plafond tout en gardant les mains jointes. Retenez votre souffle quelques instants et relâchez tout le corps sur l’expiration. Répétez ce mouvement une dizaine de fois. Pour plus de difficulté, vous pouvez faire la même chose en décollant les talons.
  • Viparita Karani, les jambes au mur: allongé-e sur le dos, la nuque soutenue et les lombaires au sol, vous levez les jambes en collant bien les fesses contre un mur de manière à former un angle droit. Puis étendez vos bras de chaque côté du corps, comme pour toucher les murs latéraux. Cette position peut-être associée à un exercice de respiration lent comme une respiration en 4 temps (cohérence cardiaque).

Ergonomie du sommeil, 3 positions pour bien dormir

Certaines postures pré-coucher favorisent l’endormissement mais c’est surtout la position dans le lit qui joue un rôle optimal.

  • Position sur le ventre: accentue la cambrure lombaire et crée une tension importante par la rotation du cou au niveau des cervicales et du haut du dos. Il est recommandée d’éviter cette posture, si néanmoins vous n’avez pas le choix, optez pour un coussin de soutien au niveau du bas ventre.
  • Position sur le dos: limite les tensions sur la colonne vertébrale si faite correctement (jambes allongés et légèrement écartées). Peut néanmoins être propice aux ronflements et ou apnées du sommeil. Important d’avoir un bon oreiller avec un léger creux afin que la tête soit bien placée.
  • Position sur le côté: appelée aussi « position en foetus », cette posture est la plus adaptée pour limiter les douleurs chroniques du dos. La tête doit être en alignée à la colonne vertébrale et l’épaisseur de l’oreiller doit être la même que la hauteur d’épaule. De manière générale (et pour les femmes enceintes), il est préférable de dormir sur le côté gauche pour ne pas comprimer la veine cave.

Au final, ce qui compte c’est de bien dormir. Trouvez donc votre position, celle qui vous régénère le plus !

ipsum ante. id tempus dictum massa efficitur. venenatis mattis sed risus