La réalité est une chose mystérieuse et fluctuante, car la perception que nous en avons ne reste jamais la même.

Joe Tan

YOGA ET PERCEPTIONS

La pratique du Yoga nous invite principalement à se libérer des illusions, des fausses perceptions, sources de la souffrance. Ce que nous appelons “la vie” n’est en effet que le résultats de ce que nous percevons à travers nos cinq sens.

 

Trompé par les sens

Vue, odorat, audition, toucher, goût, notre cerveau enregistre et les 99% des informations deviennent inconscientes avec le temps. Ainsi, par exemple, une altercation avec un  “énemi” au nez pointu nous imposera un filtre de percetion. Inconsciemment, des années plus tard, nous n’aurons pas le “feeling” avec untel sans savoir pourquoi…à moins qu’il est le nez pointu !

L’exemple ci-dessus est un parmis tant d’autres, à savoir que nous percevons le monde victimes de nos croyances et émotions. Nous projetons le passé vers le futur et chaque expérience est vécue suivant des filtres du passé. Rarement est-elle vécue comme une première fois, surtout si elle est routinière.

Yoga et Médidation pour percevoir clairement

Le Yoga et la Méditation nous invite à percevoir le monde de manière juste et non érronée. Cela nécessiste une présence permettant de vivre chaque évènement comme quelque chose d’unique, sans jugement, sans filtre. Nous n’essyons pas de faire rentrer la vie dans notre cadre mais l’inverse.

 

FILTRES DE LA PERCEPTION

Les filtres de la perception de notre propre réalité font partie intégrante de la vie en chaque être.

Les filtres s’instaurent dès notre plus jeune age, enfant nous commençons déjà à filtrer les faits, la réalité et la compréhension des choses. Puis nous grandissons et les filtres deviennent alors de plus en plus imposant.

Une majorité de ces filtres nous sont imposés, de par la loi en vigueur du pays où nous vivons, de par l’éducation parentale et scolaire, et de par la tradition et la culture de la région où nous sommes nés, etc….

D’autres naissent de notre propre personne, notre caractère, expérience, sensibilité, âge, centre d’intérêts…

 

FILTRES DE LA COMMUNICATION

Les trois grand filtres de la communication sont, d’après la PNL :

  • généralisation
  • sélection
  • distorsion.

La généralisation

L’intention de la généralisation nous permet d’apprendre positivement après expérience. Ainsi, quand un enfant se coupe une fois, un doigt, en touchant un couteau bien aiguisé, il n’aura pas besoin de renouveler l’expérience avant de se dire qu’un couteau, ça coupe !

Il aura appris par généralisation que tout ce qui ressemble à un couteau est dangereux et il ne remettra désormais plus en question cette croyance, finalement, très positive pour lui !

 

La sélection

Nous effectuons « la sélection » constamment, selon nos cinq sens physiologiques la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût et le toucher.

La sélection se produit lorsque nous négligeons, excluons ou oublions tel ou tel chose.

La sélection est une importante fonction de notre système nerveux et de notre cerveau. Cela nous évite d’être dépassé et englouti par une quantité d’ informations perçus, qui, en permanence et souvent simultanément, stimulent et envahissent tous nos sens.

 

La distorsion

Ce filtre nous amène souvent a déformer ce que nous percevons, afin de nous le représenter d’une façon plus conforme.

Par exemple, nous faisons fréquemment de la lecture de pensée d’autrui en interprétant un acte selon nos propres croyances.

J’arrive au travail, mon patron ne me dit pas bonjour,ma déduction (en fait distorsion) : il est en colère contre moi… Alors qu’en fait il est très probablement préoccupé de lui-même, chacun se préoccupant d’abord essentiellement… de soi-même.

N’ayant aucune preuve, je me garderai bien d’aller vérifier auprès de mon patron l’information : il est en colère contre moi, et je « tords » la réalité de cette situation pour la faire entrer dans mon cadre, ou filtre, de perception.

Le futur de chacun se construit alors dans une réalité qui n’est en fait que tout a fait personnelle.

 

Nous pouvons, après acceptation de leur existences, réaliser que tous ces filtres viennent flouer la réalité pure de la vie.

Afin de se libérer de bon nombre de nos filtres , nous pouvons alors effectuer un travail personnel (par exemple la méditation) amenant à reconnaître la non-nécessité de ces croyances.

Des disciplines comme le Yoga peuvent aussi nous amener à changer profondément notre état de conscience et à faire la différence entre le mental et qui nous sommes vraiment.

JE SOUHAITE ADOPTER UNE HYGIÈNE DE VIE SAINE

Pourquoi pas grâce à une formation de Yoga ?