Iyengar, grand maître de Yoga à l’origine du Yoga portant le même nom disait: “existe-t-il un cancer britannique, un cancer italien et un cancer indien ? Les souffrances humaines sont les mêmes, que l’on soit Indien ou occidental. Les maladies sont communes à tous les êtres humains et le Yoga nous est donné pour les guérir“. Encore inconnue de tous il y a une cinquantaine d’année, le Yoga est une science multimillionnaire qui répond parfaitement aux besoin de 21ème siècle.

Différents types de Yoga

Contrairement à ce que l’on voit souvent dans les médias, le Yoga n’est pas un stretching indien ou une gymnastique dynamique à caractère acrobatique.

Le Yoga est avant tout une pratique visant à atteindre des états de conscience supérieurs. Suivant le type, il peut produire des effets thérapeutiques généraux ou spécifiques. De même que l’Ayurveda, le Yoga a pour but de guérir ou tout au moins d’améliorer la santé.

Même si le Yoga est indivisible, qu’il n y a à la base qu’une seule pratique diverse et complète, différentes approches sont aujourd’hui reconnues:

  • Hatha Yoga: axé sur les postures (Asanas) et la respiration (Pranayama), une pratique intense dans un état de lâcher-prise. La méditation du Yoga.
  • Karma Yoga: yoga de l’action ou du service désintéressé. L’objectif est de faire don de soi, en partie, de façon à développer la vertu intérieure, le détachement, la transcendance de l’égo.
  • Bhakti Yoga: yoga de la dévotion. La pratique consiste souvent à des chants de mantras en groupe à l’aide d’un harmonium Indien. Libère les émotions et apporte une grande sérénité. Nous amène dans un état de méditation intense.
  • Jnana Yoga: le yoga intellectuel, l’étude des textes, interprétations, analyses intérieures. C’est chercher à transcender le monde par l’intellect.

De nombreux autres types de Yoga existent, viniyoga, kriya yoga, kundalini yoga….chacun ayant sa spécificité. 

Bienfaits scientifiquement prouvés

Aux États-Unis, le Dr Dean Ornish, reconnu dans le traitement des troubles cardiovasculaires, grâce au Yoga en autre a réussi à inverser le développer des maladies cardio-vasculaires. Chose pourtant crue impossible auparavant.

Suivant une étude sur ce chercheur Californien, il a été observé que la pratique du Yoga, associée à un régime végétarien et à l’exercice, produit des effets très bénéfiques sur les patients souffrant de problèmes coronariens. La méthode du Dr Ornish entraîne une baisse significative du taux de cholestérol sanguin et du degré d’obstruction des artères. Il s’est avéré que le groupe témoin qui n’avait suivi qu’une partie du protocole, sans le yoga, a obtenu des résultats positifs moins importants.

D’autres chercheurs ont obtenus des résultats similaires. La pratique du Yoga s’inscrit donc parfaitement dans la liste des mesures thérapeutiques visant à améliorer la santé cardiovasculaire. Outre les effets physiologiques très bénéfiques de plusieurs postures sur le coeur, le Yoga apporte une meilleure physiologie, une grande paix intérieure, une vie plus consciente.

Des recherches tendent également à prouver que le yoga peut jouer un rôle bénéfique dans le cas de l’asthme, de la depression, du syndrome du colon irritable, des troubles articulaires et des toxicomanies.

Des travaux suggèrent que le yoga peut:

  • réduire la fréquence des crises chez les épipeptiques;
  • améliorer la mémoire et les facultés cognitives;
  • développer les capacités cardiorespiratoires;
  • Prévenir la neuropathie diabétique.

Même si il reste encore beaucoup de recherche à faire pour mieux comprendre les effets thérapeutiques du Yoga (pour les occidentaux), ses bienfaits sont aujourd’hui indéniables. Quasiment tous les sportifs d’élite l’ont intégré à leur entrainement quotidien, pour se détendre mais aussi pour développer leur concentration.

mi, porta. quis, neque. accumsan ut eget dapibus risus. fringilla libero tristique