La physique moderne (quantique) nous a familiarisés avec le concept d’énergie. Depuis Einstein, nous savons que la matière et l’énergie ne font qu’un. D’ailleurs c’est ce que disent les sages et médecins indiens depuis fort longtemps: tout est énergie. Cette notion est même expliquée dans les Vedas.

En Inde, cette énergie universelle présente partout autour de nous a pour nom prana. Nous retrouvons le même concept en Chine avec « Chi » (Qi), au Japon avec « Ki » et dans la plupart des peuples du monde.

Pranayama Yoga

Cette pratique est une « science de la respiration ». Le Pranayama permet de capter à volonté l’énergie universelle. Tout se passe comme si votre nez était un guichet automatique qui vous permettrait de retirer de l’argent énergétique sans aucune limite. Malheureusement, bien des gens puisent dans leur souffle juste ce qu’il leur faut d’énergie pour survivre.

En proie aux soucis et aux tensions constantes, ils se contractent et réduisent ainsi sensiblement l’ampleur de leur respiration. Les mauvaises habitudes respiratoire s’incrustent ainsi au fil des ans et impactent la vitalité.

Une grande majorité des exercices de respiration se pratiquent dans le Kundalini Yoga. Cette discipline allie la respiration à des méditations ou des mouvements dynamiques, dans l’objectif d’éveiller l’énergie Kundalini.
Cette pratique est puissante et recommandée à tous !

Capter le prana

Pour arriver à capter le prana de l’air, il faut donc réapprendre à respirer consciemment. Un grand maître à ce sujet est le moine bouddhiste Thich Nhat Hanh, précurseur de la pleine conscience (mindfulness). Ces écrits sont nombreux et riches en explications sur différentes façons de se connecter à notre respiration.

En pratiquant régulièrement cette art, vous observerez plusieurs changements positifs dans votre vie. D’abord, vous aurez plus d’énergie et vous saurez mieux vous détendre. Vous aurez ainsi plus de résilience face au stress. Ensuite, le fait de bien respirer en mangeant joue un rôle déterminant. Le fait d’être détendu durant les repas facilite la digestion et l’assimilation des aliments.

Enfin, le travail sur la respiration favorise l’harmonisation des doshas (« humeurs », voir médecine ayurvédique) et donc améliore l’équilibre physiologique.

La respiration est la première chose que vous faisons en venant au monde. L’art de bien respirer est donc capital pour notre santé !

Sources: Cédric Abeck; Se soigner avec l’Ayurveda, Lukas Heidn

felis libero neque. risus. Donec fringilla ultricies justo Sed suscipit sit