fbpx

LA CURE DE RAISIN

Un nettoyage complet

Voici quelques années, j’ai pris conscience de ce que je mangeais. Alors je me suis mis à manger mieux et de plus en plus cru. Puis récemment, en faisant mes achats bio, un petit livre attira mon attention : le petit guide de la cure de raisin. Intrigué, je l’achetai et le lus illico presto.

La cure de raisin m’intéressa car très simple et non draconienne : on peut manger du raisin autant qu’on le souhaite, boire de l’eau ou des tisanes. Et puis, étant un peu adepte des jeûnes complets, sans nourriture voire sans eau, je me suis dis : facile !

 

FONCTIONNEMENT DE LA CURE DE RAISIN

Une mono-diète de fruits

La cure de raisin, c’est un jeune partiel / régime spécial durant lequel vous ne mangez que des raisins blancs bio (le rouge étant trop sucré), en buvant beaucoup d’eau ou des tisanes. En général, les quantités mangées vont de un à deux kilos et demi, voire plus. La cure dure idéalement trois semaines mais peut être plus courte ou plus longue, sachant que la grande majorité des bienfaits apparaît après deux semaines au moins.

 

Une cure Detox

La cure de raisin est une cure dite « Detox » qui décontamine le corps et l’aide à retrouver une physiologie adéquate. Les vertus du raisin sont d’ailleurs connues depuis l’Antiquité mais la cure elle, a connue un succès partout en Europe (sauf en France) entre le dix huitième et dix neuvième siècle.

A l’époque, les gens viennent de partout pour faire une cure de raisin dans une station thermale. Puis, après la première guerre mondiale, la cure de raisin s’est estompée, probablement suite à la mécanisation de l’agriculture et à l’expansion de l’industrie pharmaceutique.

 

CURE DE RAISIN, Y-A-T-IL DES RISQUES ?

Une nourriture naturellement saine pour le corps humain

Même si cela est un comble de le rappeler, toute nourriture naturelle est saine pour notre corps et notre santé (alors que nous sommes bombardés tous les jours de pilules et additifs alimentaires neurotoxiques tels que aspartam et glutamate).

 

L’homme, un frugivore

Il peut être bon de savoir que, contrairement au dogme scientifique « mangez équilibrer » (sous entendu : faites tourner l’industrie),  l’anatomie de l’homme correspond cent pour cent au type frugivore (« végétarien »), et non « omnivore » (tel l’ours) (1). De plus, le raisin contient tous les éléments dont le corps à besoin : eau, glucides, calcium, magnésium, vitamines (2).

 

Sur la perte de poids

Il est vrai que l’on perd du poids durant la cure de raisin, mais cela dépend de la quantité mangée. Au delà de deux kilos par jour (pour une constitution masculine moyenne), le poids reste stable.

Le seul côté un petit peu gênant de la cure de raisin, ce sont les tanins et les graines (dans la bouche). Mais cela n’est pas un problème si vous sélectionnez les variétés plus agréables et moins chargées.

 

MON EXPÉRIENCE DE LA CURE

Les premiers jours

Des émotions positives

Les premiers jours de la cure sont souvent remplis d’émotions positives : la nouveauté, le changement, la joie d’expérimenter, le challenge. Faire une cure de raisin, c’est sympa et ce n’est pas aussi extrême que de jeûner complètement.

Les proches peuvent trouver cela bizarre voire essayer de vous faire peur : »oh attention, c’est dangereux, trois jours mais pas plus…ce n’est pas bon pour la santé etc. ». Mais les bienfaits apparaissant très rapidement, vous ressentez clairement que la cure de raisin, c’est bien !

 

Trois jours difficiles, l’étape clef

Le plus dur durant la cure, ce sont les trois premiers jours. Ensuite, il peut y avoir un effet « yoyo » avec des attaques mentales (hallucination de « bons plats » tels que la raclette !) mais cela disparaît vite.  Par contre, le plus incroyable, c’est l’odorat qui devient tout à coup cent fois plus sensible. A tel point, que le simple fait d’être dans la rue et de passer devant une boulangerie et c’est Hollywood intérieurement.

D’un autre côté, pour ma part, moi qui ne mangeais jamais de raisin auparavant, c’est à ce moment que j’ai découvert les saveurs du raisin et avec quelle facilité je pouvais être rassasié.

Le plus important: manger autant que l’on veut

Il faut savoir que durant une cure de raisin, vous mangez autant que vous le voulez, quand vous avez faim. Pas de repas fixes, c’est du grignotage, un régime de rêve donc ! De plus dans mon cas, j’ai très vite mis une petite routine en place : sortir de belles grappes, les laver et les disposer dans une assiette, au milieu de la table. Et quand j’avais faim, je picorais ici et là, mon repas toujours prêt à m’attendre.

 

La première semaine

Les crises mentales

Après quelques jours de « crises mentales», le corps s’habitue et les pensées s’apaisent. D’autant plus si vous ne lisez pas de revue sur l’alimentation (ce que je faisais). Il est d’ailleurs conseillé d’entamer une démarche de nettoyage complète et de lire des textes plutôt sages, spirituels, vous amenant à transcender et à vous reconnecter avec vous même.

 

La première semaine, un moment décisif

Dans tous les cas, la première semaine est décisive. Si vous avez bien démarré, vous êtes ensuite sûr d’arriver au bout. Pour ma part, savoir que j’avais déjà fait une semaine m’a donné un coup de motivation et j’ai rapidement senti que les trois semaines de cure étaient déjà derrières moi !

Après une semaine, vous ressentez physiquement et mentalement les premiers bienfaits : augmentation de l’énergie, joie, bien-être, créativité, clarté d’esprit. Aucune sensation de manque mais plutôt un sentiment de  fraicheur et de renouveau intérieur.

Les lavements, un outil indispensable

Par contre, il est recommandé de faire des lavements les trois premiers jours. Les lavements sont une méthode naturelle (auparavant souvent pratiqués, puis oubliés) permettant d’aider les intestins à éliminer les déchets. En nettoyant le corps, la cure de raisin fait ressortir les toxines enfouies dans les cellules et les fait repasser dans le sang.

Il est donc possible de tomber « malade » (crise de guérison) mais cela peut justement être évité ou minimisé en éliminant ces déchets le plus vite possible. Vider l’intestin est donc ce qui est le plus facile et directe ! Ensuite, j’ai personnellement fait un lavement par semaine, ce qui m’a été suffisant (tout exagération est mauvaise pour le corps, celui-ci doit pouvoir se régénérer par lui-même).

 

La deuxième semaine

Développer un rituel

En général, la première semaine passée vous trouvez votre routine. D’ailleurs, développer un rituel est important et aide à ce que la cure soit très agréable. Parce que concentré sur autre chose que la nourriture, le temps passe vite et vous oubliez même votre « ancienne vie » de mangeur.

 

Prendre des mesures

Les pensées d’aliments disparaissent et la sérénité s’installe. Pour ma part, chaque matin je me pesais, pour suivre mon poids, et chaque jour je pesais de même les quantités de raisin mangé. Je reportais aussi mes sensations et découvertes dans un tableau. Cette approche m’a largement permise de faire de la cure une expérience profonde et amusante (au lieu d’un régime draconien).

 

Se faire plaisir avec l’attitude gastronome

Mais mon rituel, c’était aussi d’aller acheter mes dix à quinze kilos de raisin hebdomadaires (expérience très intéressante surtout lorsque vous vous transportez en scooter !) ; de préparer et ranger les raisins dans le frigo (attention aux problèmes logistiques) ; de sortir mes grappes, les laver et les placer joliment sur une assiette. N’ayant qu’un « plat » à manger, je mettais tout mon art et mon cœur à faire de chaque bouchée une nouvelle découverte.

J’ai pris aussi beaucoup de plaisirs à gouter plusieurs sortes de raisin et à découvrir à quel point elles peuvent être différentes. Très étonnant, surtout qu’avant, je n’aimais pas le raisin cru ! Au fil des jours, j’ai aussi appris à sélectionner les variétés me convenant le mieux, certaines contiennent beaucoup de tanins et sont âpres au palais.

 

La troisième et dernière semaine

La nostalgie de la fin

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la troisième semaine n’est pas du tout difficile avec des pensées tel que « chouette je vais bientôt manger » mais plutôt  extrêmement joyeuse voire nostalgique de la fin (faim !) arrivant. En effet, bien qu’il faille un peu se ménager (ne pas faire un marathon), je n’ai personnellement jamais autant travaillé et été productif que durant ces trois semaines !

 

Légéreté et énergie, stabilisation du poids

La légèreté et l’énergie ressenties sont tel que l’on aimerait rester comme cela indéfiniment. D’ailleurs, l’idée de faire une quatrième semaine m’a traversé la tête.

Mais comme il ne faut pas être trop gourmand, j’ai préféré finir sur un bon ressenti et me tenir à ce que j’avais fixé, sans demander plus. Le plus intéressant durant la cure, ça a été la stabilisation de mon poids les dix derniers jours avec une consommation moindre de trente pour cent ! Comme si mon corps était devenu plus performant.

Le dernier jour, fin de la cure

Le dernier jour de la cure, il y a d’un coté beaucoup de bien-être avec l’envie de continuer et de l’autre le « ouf, enfin c’est fini » (surtout pour mon amie !).

Mais il y a aussi quelques légères peurs, liées à l’après (vais-je continuer à me sentir bien ? comment mon corps va –t-il réagir ?).

Ces appréhension sont tout à fait normal, chaque jeûne en soi générant une certaine extase (due aux différents processus internes) à laquelle il ne faut pas s’attacher.

Le plus important en fin de cure, c’est la reprise. J’insiste ici sur l’importance de recommencer à manger progressivement. Donc, se jeter sur tout ce qui traine et sauter du fromage aux chips en passant par un bout de pizza, ce n’est absolument pas recommandé du tout!

BIENFAITS DE LA CURE DE RAISIN

  • Regain d’énergie
  • Amaigrissement naturel
  • Sommeil de plomb
  • Disparition de différents symptômes: allergies, colon irrité, insomnies
  • Goût décuplé, surtout envers les fruits et légumes
  • Augmentation de la conscience de soi
  • Conscience alimentaire accrue, plaisirs de cuisiner frais, BIO et sain
  • Plaisirs de manger des choses simples, des fruits et légumes frais « bruts »
  • Calme et paix intérieure
  • Force intérieur accrue , confiance en soi
  • Sensation « d’ancrage », d’être plus posé

7 CONSEILS POUR LA CURE DE RAISIN

Conseil N° 1

Fixez-vous une date pour la cure. Ceci est très important et vous permettra d’avoir un mental d’acier; d’accepter les moments de faiblesses

Conseil N° 2

Achetez plusieurs variétés de raisin et sélectionnez celles qui sont le plus agréables ! Vous faites une cure, seulement du raisin et de l’eau, alors n’ayez pas peur de vous faire plaisirs dans ce domaine 🙂 !

Conseil N° 3

Mangez ! Entre 1.5 et 3 kg par jour, en moyenne 2kg. Après, tout dépend votre poids. Cela peut être 1 kg ou 4kg. Mais prenez plaisirs à manger durant toute la journée. Attention, pendant la cure, PAS DE REPAS REGULIER mais un grignotage de raisin quand bon vous semble ! C’est à vous de gérer ! Gardez toujours des frais à température ambiante dans une assiette. Toujours dispo !

Conseil N° 4

Buvez suffisamment d’eau ! (et de l’eau seulement ou bien voire des tisanes). Surtout le matin au réveil et le soir avant d’aller vous couchez. Garder une bouteille à côté de votre lit !

Conseil N° 5

Aidez les intestins et lavez les avec des lavements les 2-3 premiers jours puis une fois par semaine. Vous pouvez vous procurer des bacs à lavement dans une pharmacie. Se laver les intestins est 10 fois si pas 1 million de fois plus utile que de se laver la bouche ! Laissez tomber les concepts et conditionnements et faites vous du bien !

Conseil N° 6

Soyez actifs. Ne vous lancez pas dans un marathon de 42 km mais profitez de votre énergie et n’ayez pas peur de travailler. Eviter par contre toute « pollution » quelle qu’elle soit (télévision, négativisme, addiction etc.). Dormez aussi bien entendu et ménagez vous, mais généralement beaucoup d’énergie se dégage.

Conseil N° 7

Laissez faire ! Faites confiance à votre corps et inconscient. Après 3-4 jours, tout se met en place et après 1 semaine, vous êtes sur les rails. Suivez vos besoins et soyez à l’écoute, le raisin et l’eau sont vos amis ! 🙂 

JE SOUHAITE ADOPTER UNE HYGIÈNE DE VIE SAINE

Pourquoi pas grâce à une formation de Yoga ?

ante. fringilla nunc felis sit vulputate, porta. odio commodo