fbpx

LA GLANDE PINÉALE, C’EST QUOI ?

Glande endocrienne et chakra le troisième oeil

 

Il y a encore quelques années, la science n’accordait que peu d’intérêt à la glande pinéale, ses fonctions étaient alors mal définies.

Toutefois, de récentes découvertes ont permis d’émettre des hypothèses sérieuses entre les phénomènes paranormaux et cette glande.

Organe aussi petit qu’un petit pois, avec sa forme de pomme de pin, la glande pinéale (qui tire son nom de cette dernière) est considérée comme le siège du troisième œil car il aurait les mêmes structures basiques que les organes visuels.

Physiquement, elle est une glande endoctrine qui se situe au centre de notre cerveau. Elle joue notamment un rôle essentiel dans notre interprétation et compréhension de la plupart des cycles circadiens, des cycles vitaux comme celui du sommeil ainsi que sur le contrôle et la régulation des activités sexuelles et de reproduction.

Déjà, au 17e siècle, Descartes estimait que l’âme humaine se situait dans la glande pinéale car elle possédait des fonctions quasi transcendantales.

 

Premières théories sur la glande pinéale

La glande pinéale est constituée de cristaux d’apatite et ces mêmes cristaux vibreraient en fonction des ondes électromagnétiques, ce qui aurait de nombreuses conséquences chez l’être humain.

On pense que cela pourrait expliquer certains phénomènes paranormaux tels que la télépathie, la clairvoyance ou encore la médiumnité.

La glande pinéale, que l’on appelle aussi épiphyse, a toutefois des fonctions biologiques bien définies comme la sécrétion de l’hormone de la mélatonine, la régulation des fonctions endocriniens, la régulation de notre sommeil, une influence sur notre développement sexuels et aurait aussi la capacité à développer l’éveil spirituel ainsi que l’intuition.

 

Les différentes visions

Pour comprendre ce qu’est la glande pinéale, voici différentes visions qui permettent d’apporter un certain éclairage.

Doctrine Spirite

Selon elle,  la glande pinéale est tout simplement le siège où se développe la vie spirituelle et mentale de chaque être humain.

A partir de l’épiphyse, le corps éthéré pourrait librement s’exprimer car cette glande préside aux phénomènes nerveux de notre émotivité, puisqu’elle joue un rôle sur notre système endocrinien.

Pensée Hindoue

La glande pinéale serait l’organe essentiel de tout notre organisme : cette glande possèderait 2 chakras qui sont les responsables de notre bon développement dits extra-physiques, à savoir que nous serions des êtres capables de recevoir et d’émettre de l’énergie vitale. Le chakra dit du troisième œil (Ajna Chakra), situé sur notre font, à la hauteur des yeux et le chakra coronaire sont intimement liés à la glande pinéale.

 

Scientifiques

L’épiphyse est réellement capable de capter des radiations électromagnétiques qui proviennent aussi bien de la lune que du soleil.

C’est aussi cette glande, selon eux,qui stimule notre activité cérébrale et physique mais qui active également la production des hormones sexuelles lors de la puberté.

Certains pensent encore que la glande pinéale pourrait capter de sondes électromagnétiques non seulement de notre dimension (correspondant à la 3e dimension) mais aussi des autres dimensions de l’univers (à noter qu’il existe 11 dimensions différentes).

Elle serait un outil remarquable dans la communication entre ces différentes dimensions. Il est alors normal que la télépathie, la clairvoyance la médiumnité soient de sujets qui se rapprochent du fonctionnement de cette glande si spéciale.

 

L’œil d’Horus ou de Shiva

Les indiens portent le point rouge au milieu de leur front au même titre que les Egyptiens dans l’Antiquité.

Toutes ces grandes civilisations sont unanimes pour désigner la glande pinéale comme le siège du troisième œil, celui qui représente l’illumination.

Cette glande, aussi petite qu’elle soit est pourtant creuse et est remplie d’un fluide qui contient des cristaux. Elle détiendrait une quantité importante d’informations sur notre passé mais aussi sur notre avenir, sur l’évolution de notre âme et sur notre évolution.

La glande pinéale, cet œil d’Horus agit comme un soleil pour notre corps et elle va magnétiser chaque cellule de notre corps physique.

Elle est activée par la lumière et permet de maitriser les différents rythmes biologiques de notre corps.

Cette glande travaille conjointement avec l’hypothalamus pour gérer notre faim, notre soif, notre désir sexuel, notre cycle de sommeil et la sécrétion de mélatonine.

Lorsque la glande pinéale est activée, il arrive souvent que nous « subissions » des intuitions très claires.

Le yoga, la méditation, le jeûne et d’autres pratiques ésotériques permettent d’activer et de maitriser le fameux troisième œil.

 

ACTIVER LA GLANDE PINÉALE

Lorsque la glande pinéale est maléquilibrée, des symptômes sont fréquents et reconnaissables comme des maux de tête, on a l’impression de subir une pression au niveau des sinus et autour des yeux, on est incapable de rester concentré ou même de gérer son stress.

Lorsque la glande pinéale est mal activée, la sécrétion de mélatonine est perturbée et il arrive alors que les hormones et le rythme circadien ainsi que celui de notre sommeil en subisse des contrecoups.

Il faut savoir que la glande pinéale est sensible à la lumière. Mais une alimentation équilibrée favorise aussi son fonctionnement : consommer des légumes en lumière naturelle, boire une eau ne contenant pas de métaux lourds est parfait pour nourrir et activer la glande pinéale.

 

Aliments stimulant la Glande Pinéale

Dans le même état d’esprit, la consommation d’amplificateurs de goût, de colorants, d’additifs, de conservateurs alimentaires, de boissons gazeuses ou encore de fluor tout comme l’excès de viande rouge affectent de manière native la glande pinéale qui ne pourrait fonctionner à 100%.

Tournez-vous plutôt vers des aliments naturels comme les bananes, les amandes, les dattes, les prunes, les tomates, les lentilles, les haricots ou encore de certains poissons gras comme le saumon ou la sardine pour aider à son bon développement.

Autant la glande pinéale a besoin de lumière en journée, autant elle a besoin de noirceur la nuit venue : en effet, durant le sommeil, notre cerveau sécrète de la sérotonine qui joue un rôle dans nos humeurs ainsi que dans notre bien-être et notre appétit.

Cette hormone est produite lorsque le cerveau est au repos et s’il existe un déséquilibre en sérotonine, il y a de forts risques d’anxiété, de fatigue, de déprime. Dormir dans un lieu sombre, voire dans l’obscurité totale aide à développer de la sérotonine et donc à faire fonctionner votre glande pinéale.

 

Pratique du Yoga pour la glande pinéal

Depuis la nuit des temps le Yoga est connu comme méthode naturelle pour activer la glande pinéale. Le Yoga Kundalini se focalise particulièrement sur cet effet, de meme le Hatha Yoga. Mais en fait, tous les styles de Yoga vont éveiller l’épiphyse.

Les techniques de Yoga agissent principalement sur le système endocrinien et toutes ses glandes: hypothalamus, pituitaire, thyroïde, surrénales, thymus, ovaires, testicules…et la pinéale. Celle-ci est considéré comme plus « importante » parce qu’elle serait le « centre spirituel » du corps humain.

Technique de Yoga activant la glande pinéale

Exercices de respiration, mouvements spécifiques, postures (asanas), relaxation, auto-hypnose, rituels (mudras), le Yoga est en soi une boite à outil pour éveiller la conscience. Il agit principalement comme « nettoyeur » et c’est là que les bienfaits sur la glande se font sentir. Celle-ci n’est en effet pas « activée » simplement parce qu’elle est encrassée.

Une pratique régulière du Yoga  va vous amène dans un état de bien-être général et active toutes les glandes endocrines. Les bienfaits bien sont donc au delà des propriétés de l’activation de la glande pinéale.

Dans le Yoga, c’est surtout la partie méditation qui favorise le développement de la glande pinéale. Apprendre à méditer est donc impératif si vous souhaitez travailler cette aspect. En effet, on occident il existe de nombreux « Yoga » dynamiques » mais peu mettent l’accent sur la partie méditative.

 

quis, Praesent libero. ut in id leo. accumsan mattis