Si j’avais à choisir entre une dernière femme et une dernière cigarette, je choisirais la cigarette: on la jette plus facilement !

SERGE GAINSBOURG

DÉPENDANCE À LA NICOTINE

La nicotine, agent actif principal de la cigarette, agit sur le cerveau en moins de 7s après avoir été ingérée et est considérée par les “scientifiques” tout aussi puissante que l’héroïne et la cocaïne, voire plus.

Maintenant, il faut faire ici attention avec la croyance à la dépendance. Car en effet,  les vendeurs de nicotines sont les mêmes qui vendent les cigarettes ! Et oui, où croyez-vous qu’ils se procurent cette matière première ?!

Mais là n’est pas la seule “dépendance”, fumer a pour un fumeur souvent plus de significations.

Pourquoi je fume et crois aimer les cigarettes

Le tabac peut être une façon de communiquer et être utilisé pour créer des moments de convivialité:

– Fumer engendre de nombreux gestes effectués selon les habitudes de chaque fumeur. La cigarette du matin, celle après le café, à la fin du repas du midi, au cours des pauses, pendant les diners entre amis, dans sa voiture, devant la télévision… sont des situations qui réussissent à calmer automatiquement les angoisses.

– La cigarette “aide” également à s’évader, travailler, écrire, peindre, sculpter, rêver…

– Le tabac devient souvent aussi le remède anti-angoisse et permet au fumeur de décompresser.

– Avoir son briquet, ses allumettes ou son paquet de cigarette proche de soi rassure le fumeur, créant ainsi des automatismes qui aggravent la dépendance.

L’envie de fumer est parfois liée à un lieu dans lequel le fumeur ne peut pas résister à allumer immédiatement une cigarette.

– Fumer est également pour certains fumeurs l’occasion de se retrouver seuls et tranquilles.

– Être fumeur peut faire partie d’un syndrome familiale et social, et arrêter engendrer un stress chez nos proches directs.

 

Et si j’arrêtais de fumer tout seul ?

Certaines personnes arrivent spontanément à arrêter de fumer, mais la plupart ont besoin d’aide. Sans le savoir, ces chanceux utiliser l’autohypnose ! Tout le monde y a accès, sauf que souvent nous nous auto-sabotons dans le “message à l’inconscient”.

Il faut savoir que plus l’on fume précocement et plus le risque de dépendance devient important, la majorité des fumeurs (+ 80%) ayant débuté avant 18 ans.

Mais si vous souhaitez arrêter de fumer tout seul, c’est possible ! Souvenez-vous que vous êtes né non-fumeur, c’est votre état naturel, vous pouvez donc vous reconnectez quand vous voulez !

 

ARRÊTER DE FUMER: LES AMÉLIORATIONS SUR LA SANTÉ

Outre les risques du tabac, il est bon de mentionner les améliorations physiologiques survenants après 1 jour de sevrage:

  • 20 minutes: La pression artérielle, pouls et la température du corps reviennent à la normale.
  • 8 heures: Le niveau de monoxyde de carbone dans le sang diminue et le niveau d’oxygène devient normal.
  • 24 heures: Le risque d’infarctus du myocarde diminue déjà. Les poumons commencent à éliminer le mucus et les résidus de fumée. Le corps ne contient plus de nicotine

Ensuite, la santé continue de progresser dans les jours et les mois suivants l’arrêt cigarettes. Après 1 an, le risque d’accident vasculaire cérébral rejoint celui d’un non-fumeur et le risque d’infarctus du myocarde diminue de moitié comparé à celui que court un fumeur.

Grâce à l‘hypnose  il est possible à n’importe quel fumeur d’arrêter de fumer, étant soi-peu qu’il le désire profondément ! L’hypnose permet de “reprogrammer” l’inconscient et de supporter le fumeur dans sa décision. Suivant les cas, il est possible de devenir non-fumeur après une ou plusieurs séances.

L’hypnose accompagne le fumeur dans sa démarche et est, autre l’autohypnose (“volonté”), une des méthodes les plus efficaces pour arrêter de fumer.

UNE SÉANCE D’HYPNOTHÉRAPIE SUFFIT

Dans la plupart des cas, si la personne souhaite réellement arrêter de fumer, une seule séance d’hypnothérapie suffit ! Cela peut paraître surprenant et pourtant c’est une statistique que je confirme après des centaines d’arrêt tabac.

Il n’y a en fait rien de “magique”, vous pourriez arrêter de fumer tout seul si vous le voulez. Sauf qu’en mode “solo”, même en rentrant sous autohypnose, nous avons tendances à être pollués par de mauvaises pensées et donc et nous donner les mauvaises suggestions.

 

Taux de réussite de l’hypnose pour les arrêts tabacs

Personnellement mon ratio est supérieur à 95% . Après des années de pratique et d’expérimentations, j’ai développé ma propre technique.

Arrêter est en fait très simple, c’est commencer qui est difficile.

D’ailleurs je n’y suis jamais arrivé !

Cédric Abeck

Hypnotiseur Genève

Vous avez des questions sur l'hypnose?

L'HYPNOSE POUR ARRÊTER DE FUMER

RÉSERVER UN RENDEZ-VOUS